mardi 26 août 2014

TARTINADE AUX FRAISES ET À LA VANILLE


Je n'ai pas fait beaucoup de mise en conserve cet été, et l'automne ne sera pas beaucoup plus productif  avec la rénovation de ma cuisine. Si je veux que mes sacs gourmands du temps des fêtes ne soient pas complètement vides, je dois m'activer un peu.  Il y avait encore des fraises du Québec disponibles ces dernières semaines, et j'en ai profité après notre retour de vacances pour préparer cette tartinade trouvée chez Vincent le canneux. J'ai réduit de moitié la recette parce que j'avais une quantité restreinte de fraises. Je nourrissais quelques craintes face à la conservation de cette tartinade réduite en sucre, et j'ai augmenté légèrement la quantité minimale de sucre suggérée par Vincent. J'y ai mis ma touche personnelle en ajoutant les grains d'une gousse de vanille. J'ai jugé plus sage de n'utiliser que de petits pots puisque la durée de conservation après ouverture est limitée.  La texture de cette tartinade est onctueuse.  La touche vanillée  n'enterre pas le bon goût des fraises, et ce n'est pas trop sucré.  C'est parfait, et comme je le souhaitais, tout simplement délicieux!


Ingrédients :

- 8 tasses (2 Litres) de fraises fraîches
- ½ tasse (125 ml) d’eau
- 1 ½ tasse (300 g) de sucre
- 2 c. à soupe (30 ml) de jus de citron
- Les grains d’une gousse de vanille


Préparation :

- Laver et équeuter les fraises.

- Au fond d'un grand chaudron en inox à fond épais, écraser les fraises, une couche à la fois, à l'aide d'un pilon à pomme de terre.

- Chauffer doucement en ajoutant tout juste assez d'eau pour éviter que cela colle. Remuer de temps à autre jusqu'à ce que les fruits soient cuits.

- Passer les fruits au travers d’une grille moyenne d'un moulin à légume ou d’un tamis en pressant avec une spatule.

- Ajouter le jus de citron, les grains de vanille et incorporer le sucre, bien mélanger.

- Couvrir et laisser reposer 3 heures à température ambiante.

- Reporter doucement à ébullition en remuant de temps à autre, baisser le feu et laisser mijoter en remuant de temps à autre jusqu'à consistance désirée.

- Empoter dans des pots chauds stérilisés en laissant ¼ de pouce (5 cm) d'espace sous le goulot. Sceller.


- Stériliser les bocaux pendant 10 minutes immergés dans l'eau bouillante. Retirer la marmite du feu, ôter le couvercle et laisser reposer les bocaux dans l'eau durant 5 minutes.

- Au sortir de la marmite, déposer sur un linge et laisser reposer 24 heures sans bouger.

- Vérifier les sceaux d’étanchéité, et resserrer les bagues. Ranger dans un endroit sombre et frais.

Note : cette tartinade contient moins de sucre qu’une vraie confiture; la consommer dans le mois suivant son ouverture.

Conseil : une fois ouvert, garder au frigo

Rendement : j’ai obtenu 9 pots de 125 ml

Source : déclinaison d’une recette de Vincent le canneux.


IMPRIMER LA RECETTE

8 commentaires:

  1. Wow, une belle recette comme je les aimes, merci beaucoup pour ce beau partage et tes photos.

    Chantal
    xxx

    Dis moi, j adore tes pots peux tu me dire où tu les as achetés.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Chantal!

    Contente que ça te plaise! Ça me fait plaisir de partager. :-)

    Les pots, ce sont tous des Mason de 125 ml, sauf celui qui est en avant plan qui est un tout petit peu plus gros. Ce dernier, je l'ai récupéré de la famille. C'est aussi un Mason, mais avec un diamètre de goulot hors norme que je n'avais jamais vu, possiblement d'un produit du commerce. Celui-là, je l'ai gardé pour moi hihi. Les autres iront pour les cadeaux du temps des fêtes.

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Est-ce que l'on peut écraser les fruits avec un presse- patate car je n'ai pas ce que tu décris comme instrument.
    Si on omet la vanille, Est-ce que ce serait bien quand même?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pilon à pomme de terre est pour écraser les fraises au début. .

      Vous avez certainement un tamis, je l'inscris d'ailleurs dans la recette qu'à défaut d'un moulin à légumes, le tamis fera le travail. C'est juste un peu plus long qu'avec le moulin à légumes.

      La recette originale se fait sans vanille. Celle-ci est mon ajout. Certaine que ce sera bon sans.

      Supprimer
  4. Oups...oubli de te dire: ça a l'air BON!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas juste l'air! Ce l'est vraiment! :-)

      Supprimer
  5. En fait, c'est quoi un pilon à légumes? HAHA!
    Je sais pas du tout en fait...Un mortier? Un bras mélangeur? (J'ai regardé les photos Google...héhé..)
    Merci Maripel. Je te consulte presque quotidiennement!! Bravo pour tout!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas se mélanger! Le pilon sert pour piler les pommes de terre, entre autre, et dans le cas présent, à écraser les fraises.

      Le moulin à légumes, c'est autre chose. Difficile de décrire, mais tu as des lames perforées et une manivelle. Si tu veux faire une compote de pomme rose par exemple. On garde les pelures pour la cuisson de cette compote, et on passe au moulin après cuisson. Ce qui sort du moulin est une belle purée lisse. Les pelures restent dans l'appareil. Dans le cas de cette tartinade, je l'ai dit, tu peux aussi prendre un tamis qui te permettra d'obtenir la texture qu'on recherche, et aussi de filtrer les petits grains qu'il y a sur les fraises.

      Le mortier sert à écraser des épices ou des noix. Ça n'a pas du tout la même fonction que les autres instruments décrits.

      Le bras mélangeur, c'est comme un robot culinaire mais portatif, si je puis dire ça ainsi. Tu peux mettre à même une marmite, entre autre quand tu fais un potage et que tu veux rendre le tout lisse. J'ai un robot, et un bras mélangeur et j'utilise les deux dépendamment de ce que je fais, mais le bras mélangeur est avantageux parce qu'il t'évite de salir un récipient.

      Si tu tapes les différents instrument sur Google, tu verras les différences qu'il y a entre eux. :-)

      Supprimer

Laissez votre trace...